Aimer la misère ou quoi? | Ginette Mailhot
Pour POUVOIR, il faut VOULOIR,
et pour vouloir, faut d’abord y CROIRE
Présidente, la turquoise,
cabinet en assurance de
dommages
Articles récents

Aimer la misère ou quoi?

10 avril 2012

Suite à mon blogue intitulé : L’université, moi?, j’ai eu des réactions fort intéressantes que j’aimerais vous partager.

Dans un premier temps, plusieurs réactions ressemblent à :
•    Bravo, tout un défi!
•    Bonne chance, je suis certain que tu réussiras;
•    Ça prend bien toi pour te donner un « challenge » de cette envergure.  T’es capable!
•    Wow, j’en ai toujours rêvé et toi, tu oses le faire.  Chapeau!
Vous comprendrez que ces réactions me font chaud au cœur et m’encouragent à continuer.

D’autres réactions ressemblent plutôt à celles-ci :
•    Oh là, là, tu n’y arriveras jamais;
•    Comment feras-tu ça en plus de ton travail?  Tu vas manquer de temps.
•    À ton âge, c’est quoi l’idée de te rendre la vie si difficile?
•    T’as tout pour être heureuse, t’aime donc « ben » ça la misère.

Vous aurez compris que ces réactions me font moins chaud au cœur bien sûr, mais elles m’aident tout autant à avancer.  Elles me permettent de m’assurer que je fais vraiment le saut pour le EMBA pour les bonnes raisons.

Mais quelles sont donc ces raisons qui te poussent hors de ta zone de confort, qui te poussent à plonger dans des délais serrés, des études, des travaux seule ou d’équipe, qui utiliseront le peu de temps de repos que tu as me direz-vous?   Ces raisons sont tellement fortes et nombreuses, laissez-moi vous en énumérer quelques unes :
•    Apprendre;
•    Découvrir;
•    Faire des rencontres inspirantes;
•    Me développer, grandir;
•    Monter d’un autre cran ma limite;
•    Permettre à mes employés du Groupe turquoise d’aller eux-aussi, au delà d’eux-mêmes en leur laissant la place pour le faire et aussi
•    Cocher ce « To do » sur la liste qui est mienne depuis que je suis jeune adulte.   Il n’est jamais trop tard pour faire ce qui est important pour nous, j’en suis certaine.

Alors dites-moi, quel genre de « misère » avez-vous choisi ou avez-vous l’idée de choisir pour écouter votre motivation profonde?

À bientôt,

Ginette Mailhot
Présidente directrice générale – la turquoise – Cabinet d’assurance de dommages
Joliette, L’Assomption, Louiseville, Montréal, Gatineau, Buckingham, St-André-Avellin, Rockland et Ottawa

Q'en pensez-vous?

Catégories: Non classé
Mots-clés :
2017 © La Turquoise
Design: Marie-Jacques Rouleau     Integration: Nexion