La philanthropie, « quessé ça »? | Ginette Mailhot
Pour POUVOIR, il faut VOULOIR,
et pour vouloir, faut d’abord y CROIRE
cabinet en assurance de
dommage", "Présidente, la turquoise,
cabinet en assurance de
dommages" ) ?>

La philanthropie, « quessé ça »?

23 avril 2012

Notre Gestionnaire de communauté me disait récemment : « Ginette, j’ai vu que tu faisais une levée de fonds pour la Fondation des Samares.   Ça serait intéressant si tu traitais de philanthropie dans un de tes futurs blogues ».  N’écoutant que mon courage, me voici avec ma perception de la philanthropie.

D’abord, réglons le volet : « Quessé ça »?   Selon Wikipédia, la philanthropie est une philosophie de vie qui met l’humanité au premier plan de ses priorités.   Vous aurez tous compris que je ne suis pas rendue super philanthrope, mais je m’améliore au fil des ans.

Dans mes débuts, je le faisais pour l’entreprise afin qu’elle soit bien perçue dans la communauté.  Pas besoin de vous dire que c’était là tout un fardeau pour moi. Ensuite, j’ai commencé à percevoir l’ampleur des besoins dans ma communauté, et croyez-moi, ils sont grands.  Rien à voir avec la vie douillette que j’ai eue.  Ça m’a aidé à prendre conscience de tout ce que la vie m’avait offert sans que j’aie seulement à lever le petit doigt : la santé, le bon sens, des parents qui m’aiment, une famille unie… Sincèrement, ça fait tout un choc de comprendre que les moins choyés y sont souvent pour rien… un simple mauvais coup du sort!

Ensuite, j’ai cherché « ma » cause.   Vous savez, celle pour laquelle on est certain de faire la bonne affaire!  Et j’ai trouvé la Fondation des Samares qui aide la persévérance scolaire de nos jeunes… En fait, c’est elle qui m’a trouvée car vous savez que les organismes sans but lucratif sont toujours à la recherche de personnes dynamiques qui relèvent les défis et qui les aideront à amasser les argent$ nécessaires à l’accomplissement de leur mission.  J’aime la mission de cette fondation, j’aime les gens qui la composent, leur rigueur, leur droiture et leur don de soi car dans tout ce volet philanthropie, il y a ceux qui donnent de l’argent, ceux qui donnent du temps qui sont tout aussi importants et il y en a même qui donnent les deux.

Alors le 7 juin prochain se tiendra la dixième levée de fonds pour la Fondation des Samares avec un tournoi de Golf au magnifique Club de Golf de Berthier où plusieurs généreux donateurs se rencontreront pour supporter avec moi, la persévérance scolaire de nos jeunes.

C’est très gratifiant la philanthropie… finalement, c’est moi la chanceuse!

Bonne philanthropie!

N.B. : Selon le Journal les affaires du 14 avril,  les québécois sont les moins généreux parmi les canadiens.  Cependant, les 10 fondations les plus importantes au Québec donnent à elles seules près de 130 millions $ dont 74M$ pour la seule fondation de Lucie et André Chagnon.  C’est quelque chose en laquelle il faut vraiment croire, n’est-ce pas?

Ginette Mailhot
Présidente directrice générale – la turquoise – Cabinet d’assurance de dommages
Joliette, L’Assomption, Louiseville, Montréal, Gatineau, Buckingham, St-André-Avellin, Rockland et Ottawa

2 commentaires

J’ai fait le grand saut en quittant un poste de gestion au sein d’une PME afin de travailler pour un Organisme à but non lucratif qui aide les jeunes à la persévérance scolaire en leur offrant du cybermentorat et j’adore. Je partage la même opinion que Madame Mailhot. Nous devons trouver ‘notre cause’ afin de rendre enrichissante, au point de vue personnel, notre engagement au sein de notre communauté. Nos jeunes ont besoin de nous. Merci pour cette belle cause et bon succès pour cette levée de fond.

cbastien

Merci pour ce partage Madame Létourneau. Bon succès dans votre nouveau départ!

Les nouveaux commentaires sont désactivés sur cet article.

Catégories: Non classé
Mots-clés :
2017 © La Turquoise
Design: Marie-Jacques Rouleau     Integration: Nexion